Des frais bancaires cachés ! Comprenons comment les banques en sont arrivées là ?

#1

Le contexte
J’ai récemment posté un lien vers un article. Mon post a été quelque peu critiqué, car l’article est peut-être trop engagé. Je serai heureuse d’en discuter avec vous.

Le résumé de l’article
Avant la deuxième guerre mondiale, seules les personnes aisées et les commerçants avaient des comptes en banque. La fonction d’un banquier était de conserver leur argent et de faire leur comptabilité. Ainsi, l’argent restait disponible à tout moment et c’était les personnes concernées qui décidaient ou non d’investir dans des projets ou des entreprises :euro:.

Cependant tout a changé après la deuxième guerre mondiale avec le développement du crédit. En effet, le pays devait être reconstruit :building_construction: et l’idée était que les banquiers ne se contentent plus d’utiliser l’épargne des personnes aisées mais également celle de l’ensemble de la population pour financer l’économie. De part cette évolution, est née la banque universelle :bank:, à la fois banque de dépôt et banque d’investissement. Une banque universelle était donc chargée de récolter de l’argent pour ensuite financer d’autres projets, d’autres entreprises et des prêts. Concrètement une partie de la population plaçait son argent à la banque et l’autre partie de la population demandait des crédits (immobilier, à la consommation, à l’État). Tant que l’équilibre entre les entrées et les sorties d’argent était respecté, il n’y avait pas de problème. Cependant, les consommateurs ont pris la mauvaise habitude de vivre au dessus de leurs moyens notamment pendant les trentes Glorieuses.

Money

Ainsi les banques prêtaient plus que ce qu’elles ne possédaient. De plus, elles recyclaient docilement l’épargne dans les emprunts d’État et sont devenues trop grandes pour faire faillite. Parallèlement, l’État français bascula dans le surendettement. Aujourd’hui, toute diminution du déficit conduit à diminuer la redistribution ou les prestations sociales :neutral_face:.

Au vu de ce problème, ce n’était pas possible, d’entraver la croissance infinie du crédit puisque tout le monde vivait à crédit. Pour pousser les banques à toujours prêter plus malgré une conjoncture économique difficile, le crédit était gratuit pour les banques et le taux directeur de la Banque centrale européenne était à zéro. De plus pour obliger les banques à prêter plus, la banque centrale européenne leur a imposé des taux négatifs. C’est-à-dire que les banques perdaient de l’argent :euro: si elles ne prêtaient pas ce qu’elles étaient en capacité de prêter.

Encore aujourd’hui, les banques rémunèrent les épargnants plus que ce qu’elles ne reçoivent des emprunteurs (via notamment les intérêts). Quelle est donc la solution adoptée pour combler cette perte :question:Imposer des frais bancaires à leurs clients :exclamation:D’où l’augmentation continue des frais bancaires.

À vos claviers :keyboard: !

3 Likes